Luc Héry & Franz Michel

Luc Héry, violon

 

 

Né en 1961, Luc Héry entre au Conservatoire national supérieur de Paris en 1975. Il étudie le violon dans la classe de Pierre Doukan, et la musique de chambre dans celle de Jean Hubeau. Il obtient un premier prix dans ces deux disciplines en 1980, et au cours de son troisième cycle de violon remporte le troisième prix au Concours international Tibor Varga, à Sion, en 1983.
En 1984, il est admis à l’Orchestre de l’Opéra de Paris. Deux ans plus tard, il entre à l’Orchestre national de France, comme chef d’attaque des seconds violons, avant d’être nommé premier violon solo de la même formation en 1991.
Parmi les prestations de Luc Héry comme soliste, citons en 1996 l’interprétation du Concerto de Dutilleux avec l’Orchestre national sous la direction de Lawrence Foster et, en mai 2000, la Symphonie concertante de Mozart avec Nicolas Bône (alto solo de l’Orchestre national), toujours avec l’Orchestre national, dirigé par Evgueni Svetlanov.
Luc Héry pratique régulièrement la musique de chambre dans le cadre de la saison de Radio France. Il a enregistré pour Harmonia Mundi les Quintettes de Brahms et de Mozart, avec les solistes de l’Orchestre national de France.

Franz Michel, piano

 

Franz Michel fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris, où il reçoit, entre 1990 et 1996, un premier prix à l’unanimité dans les classes de piano, accompagnement vocal, musique de chambre et accompagnement instrumental. Egalement lauréat de plusieurs concours internationaux (Concours européen Claude Kahn en 1991, Concours franco-italien de Paris en 1992, Académie internationale Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz en 1995), Franz Michel a participé aux masterclasses de Dimitri Bachkirov, Irène Aitoff, Paul Badura-Skoda, Jules Bastin, Jean-Christophe Benoit, Gabriel Chodos, Victor Eresko, Léon Fleisher, Véra Gornostaeva, Davitt Moroney, Sergio Perticaroll, Gyorgy Sebok et Jean-Claude Pennetier.

Invité de plusieurs festivals, Franz Michel s’est également produit aux Midis Musicaux du Théâtre du Châtelet, au Théâtre des Champs-Elysées, au Mozarteum de Salzburg, à l’Auditorium Richelieu de la Sorbonne, à la Salle Cortot, à la Salle Gaveau, à l’Auditorium du Louvre, etc. Comme soliste, il a participé avec Delphine Bardin à la création en septembre 1999 du Concerto pour deux pianos et orchestre de José Manuel Lopez Lopez, dans le cadre du festival Musica de Strasbourg ; l’Orchestre National de France était placé sous la direction de Pascal Rophé.

En musique de chambre, Franz Michel se produit avec Gérard Caussé, Henri Demarquette, Hélène de Villeneuve, Florent Heau, Hervé Joulain, Michel Lethiec, François Salque, etc. Franz Michel a enregistré un disque avec Gérard Caussé (alto) et Alain Marion (flûte). En janvier 2000, est paru un disque d’œuvres de Alberto Ginastera avec le violoncelliste Raphaël Chrétien comme partenaire.

Depuis septembre 1998, Franz Michel est supersoliste de l’Orchestre National de France.

Retourner à Musique classique et contemporaine