Le rêve éveillé

Création participative – Musique électroacoustique

 

Artiste résident
Rémi Fox, compositeur et saxophoniste

Artistes associées
Stefania Becheanu, plasticienne sonore
Mathilde Tirard , ingénieure du son

 

Résidence en 2022 au sein du Groupe Hospitalier Théophile Roussel (Montesson) / Unité Soins Etudes Esquirol (service de psychiatrie – filière adolescents)

Interventions en 2023 au sein de l’Hôpital Pédiatrique Alice Blum-Ribes/UGECAM de Montreuil 

 

Ce projet de transmission culturelle permet de partager quatre aspects présents dans l’univers de la musique actuelle : l’écoute du son, la transformation du son, l’improvisation musicale et l’enregistrement sonore. Pour ce faire, Rémi Fox construit un dispositif en plusieurs séances organisées en quatre mouvements : « écouter », « pédaler », « improviser » et « enregistrer ». La finalité de ce projet est de créer, à l’aide de pédales d’effets, plusieurs pièces sonores originales qui mêleront des improvisations musicales et des enregistrements réalisés au sein de l’hôpital (des voix, des paysages sonores, des bruits et des sons isolés).

© Colas Photographies

Artiste résident : Rémi Fox

Rémi Fox est saxophoniste, improvisateur, compositeur et directeur artistique de nombreuses créations artistiques au sein desquelles l’expérimentation et la recherche de formes nouvelles tiennent une place importante.
Il est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris avec un Master du département jazz et musiques improvisées, un Prix du département d’improvisation générative et un Diplôme d’artiste interprète.

Il se produit à travers le monde – en solo et dans diverses ensembles – confrontant sa musique avec d’autres arts. De cette volonté sont nées des créations avec le théâtre, la danse, le cinéma, les arts visuels et numériques.
Entre 2019 et 2021, Rémi Fox est artiste en résidence à la Cité musicale-Metz avec son ensemble nOx.3 & Linda Oláh pour créer et enregistrer « MiMo », un spectacle multimédia immersif et dispersif.

Il est également professeur d’enseignement artistique au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt (Jazz et Musiques improvisées) et au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt (Improvisation et Création musicale).

 

© Deborah Lopatin

 

Artistes associées : Stefania Becheanu, plasticienne sonore, et Mathilde Tirard, ingénieure du son

Stefania Becheanu est plasticienne sonore. Son travail explore différents thèmes comme ceux de l’identité, du voyage, de l’introspection, de la communication. Le paysage sonore fait partie intégrante de ses recherches et de ses projets. Elle a obtenu en 2013 son Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique à l’ESA de Lorraine de Metz. Elle a collaboré avec Camilla Cason et Aurélie Barré (danseuses à l’opéra de Metz) pour un projet de traduction gestuelle, avec Microsillon (un collectif d’ingénieurs) pour la création d’objets sonores, avec Pierre-Luc Landry pour le livre Silence- décomposition autour de l’indisciplinarité). En supplément de ces activités d’artiste, Stefania est intervenante en Sensibilisation de l’art contemporain et sonore, chargée de projets pluridisciplinaires au pôle musique et danse de l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine de Metz.

 

Mathilde Tirard est musicienne de formation. En 2020 elle est diplômée en tant qu’ingénieure du son au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris. Avec une casquette munie de micro, elle enregistre en binaural des sons et récits du quotidien. Elle réalise trois pièces sonores, Doux réveil à Ouagadougou en 2019, Mon père est en exil en 2020, Collage d’Arménie en 2022. Elle relie son savoir-faire technique et musical, son désir de travailler les matières sonores et son goût pour la musique électro en signant la création sonore du conte-électro Amaan. Elle aime collaborer techniquement et artistiquement avec des musiciens – de l’enregistrement de disques à la sonorisation de concerts – notamment avec CKRAFT (jazz-métal), Popimane (flûtiste peul burkinabé), Dafné Kritharas (chanteuse grecque) et le Collectif LOO (jazz ).

 

En 2022

Avec le soutien de la SACEM, la fondation Henri-Lachmann Institut de France, du Fonds Transmission et Fraternité, de la Maison de la Musique Contemporaine, du Comité du coeur, de la DRAC et l’ARS dans le cadre de l’appel à projet « Culture & Santé en Île de France 2022 » .

Ce projet reçoit le soutien de la SPEDIDAM pour la réalisation d’un EPK.