Hippolyte l’homme à fleurs

Cycle de marionnettes

Avec le soutien de la fondation Henri-Lachmann Institut de France, du Fonds Transmission et Fraternité et de l’association Sourire d’enfant

    Anber Sourire d'enfant

 

 

 

 

Mené par les acteurs marionnettistes et conteurs Christophe Canel et Yohann Chupin, ce projet a pour objectif de créer un espace où l’imaginaire est à l’oeuvre, par la médiation du jeu et de la marionnette. Il permet de favoriser l’interaction et l’éveil de l’enfant, à travers des stimulations des sens adaptées (son, visuel, toucher…), l’intégration de l’enfant au coeur du groupe et l’expression des émotions. Au terme des ateliers, le groupe est amené à répéter un spectacle avec l’intervenant. 

Le projet n’a pas d’équivalent. Très spécifique, il est renouvelé depuis plusieurs années par les deux établissements. 

A l’UGECAM, les intervenants assurent, pour chaque atelier, 2 représentations par tranche d’âge, avec des groupes de 6 à 12 enfants. Au CASH, 3 représentations par tranche d’âge également, sont données à chaque séance, pour des groupes de 15 à 25 enfants. 

En 2022, le projet se poursuit dans sa nouvelle forme associant le Kamishibaï, signifiant littéralement « jeu théâtral en papier ». Il s’agit d’une technique de conte d’origine japonaise basée sur des images défilant dans un petit théâtre en bois, à trois portes appelé « butaï ». De cette tradition populaire japonaise est née l’écriture d’un conte imaginé par les intervenants, où la parole se voit accompagnée de danse, de musique, de chant, d’appeaux, de nacres, de papier et de plumes.