Dites le moi

« Dites le moi… » a pour volonté de créer un pont entre l’air de cours, fin du XVIIème siècle, et la chanson française du XXème siècle. Pont qui se révèle facile à franchir tant le constat est simple : les thèmes abordés sont sensiblement identiques, les langages musicaux et sémantiques se font écho.

Le panel de chanson alors constitué nous a donné l’envie de raconter une histoire.

« Dites le moi … », vous conte une soirée chez Iris.

La préparation, l’attente, les doutes sont autant de situations que peut vivre notre protagoniste.

Les lèvres et baisers, les murmures et les cris, le vin et la danse seront son champ lexical dans les textes et mélodies que lui prêteront des compositeurs d’airs de cour (Lagarde, Sicard, Le Camus…) comme ceux de la chanson française du XXème (Barbara, Gainsbourg, Bourvil…).

Ces œuvres, traditionnellement jouées dans des contextes intimistes, nous conduisent à travailler sur une mise en espace et une scénographie du quotidien, ramenant le public à des situations vécues créant ainsi une grande proximité. La formation réduite théorbe, viole de gambe et voix amène la troupe à une grande adaptabilité.

Julia Beaumier, soprano

Julia Beaumier est initiée à la musique dès ses cinq ans en intégrant un choeur de « petits chanteurs » et à peine quelques années plus tard en entrant en classe de contrebasse au CRR de Marseille.

Les belles aventures musicales et humaines partagées au sein des ensembles vocaux l’ont conduite à étudier le chant et en arrivant à la capitale, elle intègre le CRR d’Aubervilliers/La Courneuve dans la classe de Dominique Moaty dont elle sort diplômée en chant baroque et lyrique en 2011.

Elle suit en parallèle le cursus d’acoustique musicale dispensé par le CNSM de Paris. Passionnée par le répertoire du chœur de chambre a capella, elle souhaite continuer à le défendre et dès 2006 devient membre de l’Ensemble Vocal Aedes avec lequel elle enregistre les quatre volets de « Ludus Verbalis », enregistrements largement salués par la critique (diapason découverte, diapason d’or).

Elle participe aussi régulièrement aux productions du Concert Spirituel, du Concert étranger, de l’ensemble Les Territoires du souffle…

Elle s’épanouit sur scène tant en version concert qu’en version scénique et pour ne citer que ses coups de cœur, Didon – Purcell (09/11), Messagiera – Monteverdi (05/10), Eurydice – Gluck, (04/13), La Clemence de Titus – Mozart, mise en scène par Denis Podalydès ( 12/14), MusettaPuccini (04/15) Plus personnellement la création de son spectacle Dites le moi autour de l’air de cours et de la chanson française en mai 2015.

Aujourd’hui, Julia suit les conseils d’Alain Buet, Chantal Santon, Margot Modier et se perfectionne dans le répertoire de soprano lyrique auprès de Cécile de Boever. Elle intègre son pôle lyrique d’excellence pour la saison 14/15. Elle y affine ses rôles de prédilection comme Suzanna (Nozze di Figaro, Mozart), Gretel (Hansel und Gretel, Humperdink), Cleopatra (Giulio Caesare, Haendel), Oberto (Alcina, Haendel), Donna Elvira (Don Giovanni, Mozart), …

Romain Falik, théorbe

 Guitariste autodidacte, Romain Falik entre au Conservatoire National de Toulouse à 20 ans en 2004 dans la classe de guitare classique de Paul Ferret.

Il poursuit ses études musicales au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles en obtenant en 2009 un Diplôme d’Etudes Musicales de guitare classique dans la classe de Christian Channel.

Il se tourne alors vers la musique ancienne en rentrant dans la classe de Benjamin Perrot (ensemble La Reveuse) au CRR de Versailles où il étudie le théorbe et le luth et en jouant régulièrement avec le Centre de Musique Baroque de Versailles sous la direction d’Olivier Schneebeli dans le cadre des « Jeudis musicaux à la chapelle royale » du château de Versailles.

Il obtient un DEM de théorbe en 2013.

En tant que soliste et continuiste, il se produit régulièrement dans des festivals en France et à l’étranger avec des ensembles tel que Les Cris de Paris (Geoffroy Jourdain), Le Theatre de l’Incredule (Benjamin Lazar, Louise Moaty), le Baroque Nomade (Jean Christophe Frisch), La Camerata Vocale de Brive (Jean Michel Hasler), La Compagnie du Mage (Jean Paul Bouron), la Compagnie l’Escarboucle (Carine Moretton) …

Aujourd’hui il s’intéresse également au luth arabe et reçoit l’enseignement du oudiste Issa Murad.

Récemment, il a participé à l’enregistrement du disque Marais – Suites for Oboe avec le hautboïste Canadien Christopher Palameta sous le label Audax records.

Aude-Marie Piloz : Viole de Gambe

Aude-Marie Piloz débute la musique à l’âge de six ans par l’apprentissage du violoncelle. Son goût pour la musique ancienne ainsi qu’une rencontre décisive avec Nima Ben David la conduisent ensuite naturellement vers la viole de gambe qu’elle étudie au CRR de Boulogne-Billancourt. Parallèlement, elle suit la Formation Supérieure aux Métiers du Son du CNSM de Paris. Diplômée de cette formation en 2008, elle travaille depuis comme ingénieur du son et directrice artistique. A la viole, elle se produit régulièrement en concert avec l’ensemble « Le Concert des Planètes – Consort » (notamment! Au festival Sinfonia en Périgord, au festival Marin Marais, au festival d’Hellemmes…). Leur premier disque consacré à des Psaumes de! La Réforme a été récompensé par 5 Diapasons. Aude-Marie est aussi membre occasionnel du « Consort de la Belle-Feuille ».