The Chickies

L’harmonie de 3 voix … du jazz … une forme intimiste : The Chickies.

Grâce au répertoire des Andrew Sisters, ces trois filles pétillantes se sont réunies autour d’une passion commune pour le trio vocal.

Avec la voix pour seul instrument, Sarah, Astrid et Sarah vous transportent dans l’univers swing des années 30-40 et s’autorisent quelques détours plus modernes… Shoobedoo wa !

Sarah Catteau

La chanteuse Sarah Catteau grandit à Lille. Elle débute la musique par l’apprentissage du piano et du solfège pendant l’enfance et l’adolescence. Ce n’est que plus tard que Sarah se met à s’intéresser au chant. Elle passe par diverses écoles, où elle est initiée à différents styles (variété, soul, gospel, jazz, salsa, …), avant d’intégrer le département jazz du conservatoire de Lille en 2009. Cette formation professionnalisante lui ouvre des portes et lui permet de participer à de nombreux projets très éclectiques, comme notamment la tournée avec Wax Tailor and The Phonovision Orchestra au printemps/été 2014.

En parallèle, c’est vers les musiques traditionnelles, et plus particulièrement les musiques des Balkans, que Sarah s’épanouit. En effet c’est avec ces musiques-là que la chanteuse à la voix chaude et enivrante débute sur les scènes lilloises. D’abord avec Argo’s, puis avec le Thalweg Orchestra mais surtout avec le trio Sahara Tokah qui se base sur le répertoire du Rébétiko. Elle participe à différents stages en Bulgarie, Turquie et Grèce afin de compléter sa formation.

Sarah a enregistré un album en novembre 2011 avec le groupe de swing Elisaroz et elle fait également des apparitions dans le groupe de trip hop Oyha, comme sur leur dernier EP.

Elle mène parallèlement des études de Sciences du langage.

C’est au Conservatoire qu’elle fait la rencontre d’Astrid Bachelot et de Sarah Butruille avec qui elle monte une nouvelle formation en 2016 : The Chickies. Trio vocal jazz, a capella, qui rappelle les groupes vocaux féminins des Etats-Unis, dans les années 30-40.

Sarah Butruille

Dès son plus jeune âge, Sarah Butruille révèle un attrait prononcé pour différentes formes d’expressions artistiques : la danse, les arts plastiques et la musique.

Elle développe en grandissant, une curiosité pour le métier d’enseignant et une envie de vivre à l’étranger. Alors en 2007, elle se destine au métier de professeur des écoles, effectue une licence LCE anglais et part séjourner deux ans au Canada et en Australie.

En rentrant en France, elle décide de faire un virage à 180° et d’approfondir sa passion depuis toujours : le chant !

C’est donc en 2009 qu’elle débute sa professionnalisation aux conservatoires de Lille et de Tourcoing au sein du département jazz, dans lequel elle poursuit encore aujourd’hui son cursus en improvisation jazz vocal.

Elle se forme en parallèle au métier de musicien intervenant en milieu scolaire au CFMI de Lille et obtient le DUMI en 2015. Depuis cette date, Sarah Butruille intervient dans les écoles de la ville de Tourcoing et enseigne par ailleurs la technique vocale et l’improvisation sur la métropole lilloise.

Au cours de ces 7 dernières années, elle s’est investie pleinement dans de nombreux projets musicaux et scéniques, dans différentes esthétiques musicales allant du Jazz au Gospel en passant par la Funk ou la World Music. Elle privilégie aujourd’hui les projets jazz dans lesquels la voix est au premier plan comme dans le trio vocal The Chickies mais aussi et surtout des projets dans lesquels son instrument est accompagnateur et improvisateur ! ( Quartet swing manouche : Melting Chords / Big band jazz : JMO).

Astrid Bachelot

Aussi loin qu’elle s’en souvienne, Astrid Bachelot a toujours chanté. Mais ce n’est qu’à 25 ans qu’elle décide de monter sur scène avec le Big band de Santes « Esprit jazz ». Parallèlement, elle pousse pour la première fois les portes d’une école de musique, celle de Lomme, pour travailler la technique vocale et le jazz. Elle ira ensuite au conservatoire de Loos pour découvrir la technique vocale lyrique et au conservatoire de Lille pour suivre le cursus du département jazz. En 2017, elle y termine sa formation CEPI (Cycle d’enseignement professionnel initial) en chant jazz.

Parallèlement à ces études, les expériences de groupes se succèdent comme « Cloé Musiles », un quintet de jazz manouche ou « Swing me baby » un sextet jazz swing avec un beau travail d’échanges avec les danseurs de lindy hop et de balboa de la métropole lilloise. Aujourd’hui, elle se concentre sur le trio vocal a cappella « The Chickies » qui lui permet d’aller toujours plus loin dans le travail de sa technique vocale.

Enfin Astrid donne des cours de chant individuels et collectifs depuis 2013. Elle se consacre actuellement à des ateliers intergénérationnels à Godewaersvelde pour l’OMJCS (Office Municipal de la Jeunesse et des Sports) en collaboration étroite avec l’atelier guitares de cette même commune.

crédit photo Peggy Coopman

 

Crédit photo Ahmed Djemaï