Quatuor Beat

Le quatuor

C’est en 2003 que le Quatuor se forme officiellement. Laurent Fraiche, Jérôme Guicherd, Gabriel Benlolo et Patrice Gauchon qui sera ensuite remplacé par Aurélien Carsalade, entrent en Musique de Chambre au CNSM de Paris dans la classe de Lazslo Haddady, dont ils suivent toujours les conseils actuellement, et obtiennent en 2005 le prix de Musique de Chambre mention Très Bien à l’unanimité avec les félicitations du jury.

Lauréat des concours Gaetano Zinetti à Vérone (prix Unilever Bestfoods) et Illzach (prix Spedidam et prix du public) le Quatuor Beat est le seul ensemble de Percussions à avoir obtenu des prix internationaux de concours de musique de chambre ouverts à toutes formations.

Fort de ces succès, il multiplie les collaborations avec de jeunes compositeurs tels que Thierry Deleruyelle (commandes de Celero, et Kung‐fu éditions Billaudot) et les projets avec des compositeurs reconnus comme Marc‐Olivier Dupin en enregistrant sa musique du documentaire « VERCINGETORIX, le roi des guerriers » de Jérôme Prieur pour ARTE/France 5 et récemment pour « Andromaque » mis en scène par Declan Donnellan (production CICT / Théâtre des Bouffes du Nord coproduction Théâtre du Nord‐Lille). Outre les créations et les œuvres originales, le Quatuor élargit son répertoire en réalisant ses propres arrangements et transcriptions d’œuvres inédites pour cette formation. C’est ainsi qu’il a arrangé un répertoire « Piazzola » mais aussi le 3ème mouvement du 1er quatuor à cordes de Bela Bartok, l’offrande musicale de JS Bach……

Le Quatuor Beat, doté d’un répertoire aussi hétéroclite que virtuose s’est produit lors de nombreuses occasions en France (Festivals « Couleur cuivre » à Surgères, « Vacances Percutantes » à Marmande, « Académie de Musique de Gerardmer », « Cuivres en fête » à Limoges, Espace 110 Illzach,« Perkumania » et Show room Selmer à Paris) mais aussi en Italie (Fondation Morelato, Convento di Santa Maria della Grazie Sanguinetto, Brenzone, Luoghi di Confine Trevenzuelo, Emilia Romagna Festival, Brisighella…). Depuis 2007 le concert est devenu aussi spectacle grâce à l’œil avisé de Pierre Jean Carrus, metteur en scène, qui assure le travail du visuel dans un concert pas comme les autres…

 

Gabriel Benlolo

Gabriel Benlolo commence ses études musicales à l’âge de 6 ans par le piano, puis débute la Percussion et la Batterie à 11 ans au Conservatoire National de Région d’Aubervilliers‐La-Courneuve dans la classe de Patrice Lefevre, où il obtient ses 1er prix de Percussions et de Musique de Chambre à l’unanimité. Il travaille également avec Michel Gastaud au Conservatoire Municipal du XIIème arrondissement et étudie en parallèle le piano jazz et la batterie jazz, respectivement avec Claude Terranova et François Laizeau au CNR d’Aubervilliers‐La-Courneuve. En 1999 il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Cerutti où il obtient son Diplôme de Formation Supérieur en 2003 et le prix de musique de chambre en 2005.

Son parcours lui permet de se produire avec de grands orchestres tels que l’Orchestre National, l’ensemble Intercontemporain, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National d’Ile de France ou le Gustav Mahler Jugend Orchestra, travaillant ainsi avec de grands chefs (Pierre Boulez, Myung Wung Chung, Armin Jordan, Peter Eötvös, Nehme Jarvi,….).

Il travaille également sur des spectacles mêlant musique au théâtre en tant que percussionniste avec notamment Brigitte Jaques‐Wajeman et la Compagnie Pandora (« La marmite », « Pseudolus », « la Chanson de Roland »….) collaborant ainsi avec Marc‐Olivier Dupin. Batteur de formation il joue régulièrement pour de nombreux ensembles et chanteurs (Pascal Mary, Triometrix, Los‐Amarillos….). Il est actuellement Soliste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France et professeur de Percussions au CNR d’Aubervilliers‐La-Courneuve.

 

Aurélien Carsalade

Aurélien Carsalade débute la percussion au Conservatoire National de Région de Toulouse, dans la classe de Michel Ventula. En 1999, il obtient son prix mention Très bien à l’unanimité. Il y suit parallèlement les cours d’Eric Sammut lors des master‐class organisées tous les ans. Il va ensuite se perfectionner dans la classe de Michel Gastaud au Conservatoire du XIIe arrondissement de Paris avec qui il obtiendra 2 ans plus tard un prix mention Très bien à l’unanimité. La même année, il intègre la classe de percussion du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, professeur Michel Cerutti. En 2005, il obtient son Diplôme de Formation Supérieure de Percussion mention Très bien, puis en 2006, celui de Musique de Chambre mention Bien à l’unanimité dans la classe de Hae Sun Kang. Musicien indépendant, il affectionne tout particulièrement le travail de musicien d’orchestre. Après avoir été membre de l’Orchestre Français des Jeunes en 2000, il se produit au sein des plus grandes formations françaises, comme l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio‐France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, ou encore l’Ensemble Intercontemporain, côtoyant ainsi des chefs tels que Brenard Haitink, Pierre Boulez, Kurt Masur, ou Peter Eotvos. En 2007, il participe à la tournée en Allemagne et au Japon de l’Orchestre Philharmonique de Radio‐France, dirigé par Myung‐Whun Chung.

 

Laurent Fraiche

Natif de Bar‐le‐Duc, Laurent Fraiche commence son apprentissage musical avec le tambour, la percussion puis la trompette. Il se concentre ensuite sur la percussion au Conservatoire National de Région de Nancy, où il obtient un premier prix dans cette discipline, ainsi qu’un premier prix de musique de chambre à l’unanimité, en 1994.

Il entre ensuite au Conservatoire National de Région de Versailles dans la classe de Sylvio Gualda, et suit en même temps l’enseignement de Michel Gastaud au conservatoire du 12ème arrondissement de Paris. Au cours de ces années, il obtient une médaille d’or et un prix d’honneur à Versailles, ainsi que le prix de la Ville de Paris. 1999 est l’année de son entrée au CNSM de Paris, dans la classe de Michel Cerutti. Il y obtient le Diplôme de Formation Supérieure en 2002, puis entre dans la classe de Laslo Hadady au sein du Quatuor Béat, qui obtient le prix de musique de chambre à l’unanimité avec les félicitations du jury. Parallèlement à ses études, il est régulièrement appelé à travailler auprès de formations telles que l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio‐France, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre de Paris ou encore l’Orchestre National de France. Il est depuis janvier 2003 musicien titulaire à l’Orchestre des Gardiens de la Paix. En janvier 2006, il obtient le troisième prix du Concours International de Timbales de Lyon. A cette occasion, il rencontre Raymond Curfs (timbalier solo de l’Orchestre de la Radio Bavaroise à Munich) et Marinus Komst (timbalier solo de l’Orchestre du Concertgebow d’Amsterdam) et se perfectionne en cours particuliers avec eux. Actuellement, il est à l’essai en qualité de timbalier solo avec l’orchestre « Welsh National Opera » à Cardiff ainsi qu’au « Royal Philarmonic » de Liverpool. Au cours de l’année 2007 il travaille régulièrement avec l’Orchestre National de Lille et a participé à une tournée en Chine en tant que timbalier solo.

 

Jérôme Guicherd

Jérôme GUICHERD est originaire de la région Lyonnaise. Fils de musicien, il commence le piano à l’âge de 5 ans, puis s’intéresse à la batterie et à la percussion à l’âge de 10 ans. Il intègre en 1 997 la classe de Frederic Macarez au Conservatoire National de Région de Paris où il obtient un premier prix à l’unanimité en 1999. Après avoir fait parti de la classe de préparation aux métiers d’orchestre du même conservatoire, il est admis en 2001 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Cerutti, où il obtient un premier prix avec mention bien à l’unanimité en 2003 et un premier prix a l’unanimité avec les félicitations du jury avec le quatuor Beat en musique de chambre. Parallèlement à ses études, il se produit dans de grands orchestres français tels que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre des Pays de la Loire, l’Opéra de Paris, l’Ensemble Orchestral de Paris, membre de l’Orchestre du Verbier Festival UBS (2001 à 2002), etc.… aussi bien en France qu’à l’étranger (Japon, Etats‐Unis, Europe, …) Passionné de Jazz et de musiques de cultures diverses, il se produit aussi régulièrement avec des orchestres tels que le Sacre du Tympan (révélation jazz 2006 aux victoires de la musique), le Steel Band « project Jaco » (orchestre de steel drum dirigé par Xavier Mertian), duo PERCUT’II (avec Ionela CHRISTU, récompensé par le prix SPEDIDAM du concours international de la FNAPEC), en tant que percussionniste, mais aussi pianiste. Il est actuellement percussionniste de l’Orchestre de la Police Nationale et professeur de batterie percussion au Conservatoire de Musique de la ville de Clichy la garenne.