L’Amusette Baroque

Groupe à géométrie variable

L’Amusette Baroque propose un itinéraire musical qui fait entrer en résonance le menuet et la valse, le passe-pied et le tango. Notre répertoire comprend des pièces baroques et pré-classiques de Destouches, Purcell, Vivaldi, Telemann, Gluck, ainsi que quelques classiques du répertoire populaire de l’accordéon adaptés spécialement pour la formation insolite flûte et accordéon. Le point commun de ces deux répertoires à première vue dissemblables est l’esprit de fête, de réjouissance insufflé par le rythme de la danse, qu’elle soit de cour ou bien de caboulot. La flûte, par moment, laisse la place au chant avec quelques morceaux choisis dans les répertoires de la mélodie (pastiches du XVIIème siècle par Hahn ou Fauré) et de la chanson (« Le chaland qui passe » par exemple). Au contact de la « Grande Musique », le sulfureux accordéon semble transfiguré. La flûte -elle- hésite entre rester noble ou laisser chanter ses racines populaires. Les deux instruments se mêlent en un harmonieux et surprenant duo.

Aujourd’hui accompagnés par Sevan Manoukian, le flûtiste et l’accordéoniste vous emmènent dans un voyage musical à travers le 19e et le 20e siècle, rythmé par la musique traditionnelle irlandaise et écossaise, des mélodies et ballades francaises, mais aussi un mélodrame de Liszt, des airs de Schuman et Rossini et des mélodies de Beethoven.

 

  • Voir aussi « Le Chant des Souvenirs » 2015 : un projet autour de la voix parlée et chantée auprès des personnes âgées isolées et dépendantes, en gériatrie.
  • Et aussi : « Aubade pour les oiseaux », airs instrumentaux et vocaux très virtuoses autour du chant des oiseaux dans la musique classique. En duo avec Michel Glasko, accordéon, et Jean-Christophe Hurtaud, flûtes à bec et cornemuse.

Jean-Christophe Hurtaud, ténor et flûtiste

Après des études au CNSMP de Paris, Jean-Christophe Hurtaud chante notamment les rôles de Tamino dans la Flûte enchantée de Mozart et d’Orphée dans l’ouvrage éponyme de Gluck. Il participe à différents ensembles vocaux (les Jeunes Solistes, Accentus, chœurs de Radio France, Aedes..), ainsi qu’à certaines productions de la compagnie d’opérette les Brigands et s’est produit sur les  principales scènes de France, de l’opéra Bastille aux folles journées de Nantes. Passionné par la musique Baroque, il sait également mettre son talent au service de la musique contemporaine et, dans ce domaine, a participé à de nombreuses créations en France et en Allemagne. En février 2007 il s’est  produit avec le quatuor Aelise au Théâtre des Champs Elysées à Paris. Jean-Christophe Hurtaud est également titulaire d’un Premier Prix de flûte à bec, obtenu au Conservatoire National de Région de Poitiers et c’est avec cet instrument qu’il participe aux concerts donnés par le duo l’Amusette Baroque dont il est l’un des membres fondateur. Il participe activement aux actions musicales de l’association Tournesol, Artistes à l’hôpital.

 

Michel Glasko, accordéon

Michel Glasko, parallèlement à la pratique du violoncelle, a étudié l’accordéon à Verdun auprès de Francis Carpentier. Il est également diplômé en Musicologie de l’Université de la Sorbonne et du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Ce solide bagage classique ainsi que  sa curiosité l’ont conduit à explorer des territoires musicaux très variés : l’opéra, la musique de cirque, le rock avec une prédilection pour l’univers de la Chanson. Aujourd’hui, il accompagne de nombreux artistes en France et à l’étranger (Allemagne, Russie, Japon, Chine, Canada…), et il affectionne tout particulièrement travailler avec de nombreuses chanteuses de styles très divers.

En 2003, les disques de Mathieu Rosaz et Rue de la Muette, à l’enregistrement desquels il a participé, ont été distingués d’un coup de cœur de l’Académie Charles Cros. Sa discographie comprend aussi « pour Jacques Tati » disque en solo inspiré des thèmes musicaux des films de Tati. Il se produit à l’hôpital et participe depuis 10 ans aux actions de l’association Tournesol, Artistes à l’hôpital.

 

Sevan Manoukian, soprano

Sevan Manoukian étudie le chant dans la classe de Mady Mesplé où elle obtient les médailles d’or en chant et art lyrique. Elle interprète les rôles de Suzanne, La Reine de la Nuit, Zerline, Olympia, Carolina (Le Mariage Secret de Cimarosa), Belinda (Didon and Enea de Purcell), Serpina (Serva Padrona de Pergolesi), l’Amour (Orphée et Euridyce de Glück)…Elle est Eva dans Ta Bouche de Maurice Yvain au théâtre de la Madeleine en 2004 (spectacle récompensé aux Molières 2004). Elle interprète également les héroïnes Offenbach dans Tromb’al’cazar, le 66, Le Violoneux ; elle est Pauline et Louise dans La Vie Parisienne, Fleuret d’te et la Princesse Hermia dans Barbe Bleue à l’Opéra de Clermont- Ferrand, Rennes, Harlem et Zwöle au Pays-Bas.

En 2005, elle participe à une série de concerts Bernstein avec l’orchestre de Picardie dirigé par Pascal Verrot et Kim Criswell suite à une session « Comédie Musicale » à l’abbaye de Royaumont. En 2006, elle est de nouveau à Royaumont  pour une session et une série de concerts  » Offenbach « dirigés par Pascal Verrot et Michel Sénéchal.

Elle prend part à la création musicale pour le Jeune Public et crée les œuvres de François Bou, Coralie Fayolle, Gérard Condé et Régis Campo à l’opéra de Rennes, Angers, Tours, Besançon et Reims avec l’ensemble 2E2M dirigé par Pierre Roullier. Toujours dans le domaine de la musique contemporaine, elle crée le rôle d’Estelle dans Les Orages Désirés de Gérard Condé à Radio France  avec l’Orchestre Philharmonique de la Radio sous la direction de Kirill Karabit (diffusé sur France Musique en 2004) ainsi que le rôle de La Femme dans Le Flâneur, opéra électroacoustique de Jean-Louis Clot avec le GMEM de Marseille. Elle participe à la création de Vertiges II  de Jean-Pierre Drouet à l’opéra de Limoges et au Kampnagel de Hambourg dans la mise en scène de Christine Dormoy et sous la direction musicale de Philippe Nahon (reprise en 2009 au Konzerthaus de Berlin).

Elle est Mathilde dans Génitrix de Lazlo Tihanyi d’après l’œuvre de François Mauriac à l’Opéra de Bordeaux et au Festival de Printemps de Budapest. En 2008, elle joue les rôles de Raïssa et de Saïda dans Les Sacrifiées de Thierry Pécou d’après la pièce de Laurent Gaudé, mis en scène par Christian Gagneron, avec l’ensemble TM+, en tournée avec l’Arcal (théâtre de Nanterre, Opéra de Massy, Reims et Rouen).