La compagnie Manjushree

C’est à l’âge de neuf ans que Maud Manjushree est repérée par Françoise Scarliot, danseuse et chorégraphe de la Cie Terpsichore, qui la formera à la danse classique pendant plus de dix ans et aux danses soufies avec le maître du genre, Nusrat Fateh Ali Khan.

C’est au cours d’un voyage au Népal, lors de cérémonies données à Katmandou que Maud découvre les danses newars Charya (vajrayana), pour lesquelles elle se forme et se dévoue depuis 14 ans auprès de nombreux maîtres, dont Yagya Man Shakya.

Dans un univers d’hommes marqué par des codes millénaires, Maud va parvenir à se faire accepter, initier et finalement apprendre les danses traditionnelles pour devenir elle-même maître de danse Charya.

Sa rencontre avec Mrigendra Man Singh Pradhan directeur du département danse de l’université de Katmandou est décisive dans sa formation et sa carrière, car elle atteint la maîtrise du Bharata Natyam, et reçoit son nom d’artiste, Manjushree Pradhan. Elle pratique depuis 14 ans le Kathak à travers l’apprentissage de Munna Lal Shukla à Delhi, et se forme aussi dans les écoles de Jaipur et Varanasi.

Des cérémonies secrètes au cœur des montagnes népalaises aux feux des camps des Gitans du Rajasthan, Manjushree Pradhan parcourt le pays et ne manque jamais une occasion de parfaire sa technique, jusqu’à passer les plus hauts diplômes académiques dans les écoles de danses indiennes. Exercices physiques, asanas, connaissance des plantes, lecture des textes en sanskrit : son apprentissage est si poussé qu’elle ne tarde pas à croiser le chemin de Bijaya Vaidya, sitariste mondialement connu, qui la propulse sur le grand écran. Après l’Inde éternelle, Bollywood lui ouvre ses portes et Manjushree Pradhan devient rapidement une étoile dans le premier pays producteur de cinéma au monde. Après plusieurs films tournés en Inde et des distinctions chorégraphiques, c’est donc naturellement qu’elle entre dans l’aventure de Bombaysers de Lille en 2006, aux côtés de José Montalvo.

Formée au diplôme d’état de danse contemporaine à Danse Création à Lille, également diplômée d’Arts Plastiques et d’histoire de l’Art à l’université de Lille 3, elle continue de faire rayonner son art dans la région du Nord et sur les scènes internationales.

Par cette maîtrise des danses et des musiques indiennes, issue d’une éducation classique, elle dépasse les règles de la création traditionnelle par des mises en scènes originales et contemporaines, alliant une rencontre de genre et de style.