En vidéo : un air de guitare en soins palliatifs avec le guitariste Daniel Mizrahi

8 décembre 2014

A la demande de l’hôpital Jean Jaurès à Paris, nous avons commencé en 2012 un cycle de concerts au chevet des patients dans l’unité de soins palliatifs. Accueillis par le dr Revnic et son équipe,  nous avons réalisé un premier cycle avec le guitariste Daniel Mizrahi, autour d’un répertoire mêlant jazz, blues, et musique traditionnelle américaine.

L’hôpital Jean-Jaurès à Paris comprend une unité de soins palliatifs de 40 lits, qui assure la prise en charge et l’accompagnement à la fin de vie du patient. Le service est très motivé par toute expérience nouvelle d’accompagnement des patients dans le cadre de son projet de service, tout en ayant une démarche d’une grande rigueur sur la qualité et les questions éthiques.
C’est donc un lieu où l’expérimentation de nouvelles formes d’interventions est possible dans les meilleures conditions.

Dans ce cadre, la présence d’artistes expérimentés et de qualité peut être une vraie ressource. Proposée dans une grande liberté aux patients, la rencontre artistique a lieu au chevet. Le partage d’un moment de musique est un moment fort dans la journée d’hospitalisation. Il favorise l’expression des émotions et le ressourcement, et lutte contre le stress et l’angoisse. Les bénéfices sont également partagés avec les équipes de soins, très participantes et désireuses de s’associer à ces moments de plaisir et d’émotion. Parfois c’est l’occasion pour le patient  d’accueillir autour de son lit le personnel du service et ses proches, et de vivre un moment de plaisir commun. Pour d’autres, sédatés ou confus, c’est un facteur important d’apaisement et de lutte contre l’angoisse. Pour tous, c’est un moment vitalisant, de rencontre autour de l’œuvre musicale, un temps de ressource et de pause, souvent déclencheur d’émotion et d’échange.
La régularité des concerts permet de suivre certains patients jusqu’à leur décès et de tisser des liens avec les personnels.

En 2014, deux nouveaux guitaristes ont rejoint le projet : Carlos Bernardo, pour un cycle autour de la musique brésilienne, et Jean-Marc Zvellenreuther qui intervient depuis novembre avec un répertoire composé de pièces de J-S Bach, de musique espagnole et sud-américaine.

Ces actions sont menées grâce au soutien du Fonds pour les soins palliatifs, de l’hôpital Jean Jaurès, de la ville de Paris et de la Fondation Obélisque.


Article Précédent

Article Suivant