Création collective d’un film documentaire

À la demande de l’équipe des éducateurs et des infirmiers, Tournesol, Artistes à l’hôpital propose un projet de réalisation collective d’un film documentaire aux adolescents de la clinique, qui leur est dédiée, à Wasquehal, mais aussi des CMP de Mons en Baroeul et de Roubaix.

 

La clinique de l’adolescent de Wasquehal se situe au carrefour des 4 secteurs de psychiatrie infanto-juvénile présents sur la métropole lilloise. Elle prend en charge des adolescents de 12 à 18 ans rencontrant des difficultés psychologiques et a pour but d’extraire le jeune de son univers habituel, de l’aider grâce à une prise en charge singulière et de symboliser sa douleur.

Le Centre Médico Psychologique de Mons en Baroeul  est un lieu d’accueil et de soins prenant en charge des enfants et adolescents de 0 à 16 ans présentant des difficultés d’ordre psychologique et leur retentissement dans le domaine psychomoteur, du langage et du comportement. Il couvre les secteurs de : Faches Thumesnil, Hellemmes, Lezennes, Lesquin, Mons en Baroeul et Ronchin.

 

Le projet

Le réalisateur Antoine d’Heygere, du collectif l a c a v a l e, interviendra auprès des jeunes afin de créer avec eux un film documentaire.

L’idée de départ est de permettre aux jeunes de se raconter à travers des lieux et/ou des personnes de leur vie quotidienne en dehors des structures de soins.

Le but de cette rencontre artistique est d’amener les jeunes à se (ré)approprier le champ de l’image par le biais de trois axes. L’appréhension des techniques avec lesquelles l’image est produite. La compréhension des langages qu’elle utilise. La force et la beauté qui est la sienne lorsque l’on remplace productivité, communication et marketing par temps, curiosité et créativité.

De manière plus générale, l’artiste souhaite diriger ces ateliers vers des publics qui n’ont pas ou peu accès à l’audiovisuel comme art et qui n’ont jamais pu ou voulu être critiques face à ce qu’ils voient et regardent, que ce soit dans une salle de cinéma, devant sa télévision ou face à l’écran de son ordinateur. Son but est de faire un travail d’éducation populaire en direction de ceux pour qui l’image n’est qu’ennui ou spectacle, ou en tout cas quelque chose qui ne leur appartient pas.

 

Les objectifs 

  • Apporter du plaisir aux adolescents
  • Accompagner les adolescents dans leur parcours de soin par un accès à la culture 
  • Permettre la rencontre humaine autour d’une pratique artistique
  • Considérer l’adolescent comme une personne, un citoyen à part entière            
  •  Permettre aux établissements qui participent à ce projet de travailler en partenariat avec des intervenants extérieurs au champ soignant
  • « Humaniser », rendre plus chaleureux les lieux collectifs de l’unité d’hospitalisation
  • Impulser une nouvelle dynamique à l’ « atelier arts créatifs », par l’apport de compétences artistiques, mais également par des interactions entre les jeunes, les soignants et les intervenants
  • Offrir aux jeunes la possibilité de rencontrer un artiste, de s’initier à ses techniques et de participer à la réalisation d’une œuvre d’art
  • Permettre aux jeunes hospitalisés de contribuer à un temps de création artistique, à travers lequel ils auraient la possibilité de s’exprimer d’une manière différente.