Audrey Kessedjian, Ronan Yvon et Alexandro di Stephano

Audrey Kessedjian, chant

Elle commence ses études de chant à Paris à l’âge de 14 ans et intègre la Maîtrise de Paris en suivant un cursus à horaires aménagés. Après l’obtention de ses diplômes en musicologie et en chant, elle chante régulièrement dans les chœurs de l’Opéra de Paris et de l’Opéra Comique. Elle obtient ensuite son diplôme à l’opéra studio du Royal College of Music de Londres et intègre La Chapelle Musicale Reine Elisabeth/ Opéra Studio de La Monnaie de Bruxelles où elle se voit confier des petits rôles dans Cendrillon de Massenet, Manon Lescaut de Puccini et le mezzo solo du Midsummer Night’s Dream de Mendelssohn sous la direction de Jérémie Rhorer. Elle chante également au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles aux côtés de José Van Dam. Audrey Kessedjian a partagé la scène avec Rolando Villazon lors d’un concert à Copenhague sous la direction de Marco Zambelli, mais aussi avec Sir Thomas Allen au Victoria and Albert Museum de Londres et avec José Cura à l’Opéra National de Lorraine. Parmi ses concerts, on peut citer le mezzo solo de La Petite Messe Solennelle de Rossini avec Susan Manoff, le Gloria de Vivaldi à St Martin in the fields et Les Cantates de Bach à St John Smith’s Square de Londres. Elle participe aux concerts des Demoiselles de St Cyr et de l’enregistrement « Ténèbres du premier jour » sous la direction d’Emmanuel Mandrin mais également à l’émission « La Boîte à musique » de Jean-François Zygel ainsi qu’à un de ses concerts au Théâtre du Châtelet à Paris. Son répertoire comprend les rôles de Chérubin (« Les Noces de Figaro », Mozart), La Périchole (« La Périchole », Offenbach), la 2ème Dame (« La Flûte Enchantée », Mozart), Dorinda (« Il Pastor fido », Haendel), Ruggiero (« Alcina », Haendel)… Avant de passer une saison entière à l’Opéra d’Avignon, Audrey Kessedjian chante à la salle Pleyel à Paris avec l’Ensemble Aedes. Lors de la saison 2016-2017, elle fait partie du projet D.I.V.A. qui lui permet d’enregistrer un album chez Universal Music/Deutsch Grammophone et de participer à plusieurs concerts dont La Nuit de la Voix au Trianon et une soirée contre le cancer à l’Olympia, ainsi qu’à des émissions de télé et de radio. Ses activités musicales actuelles la mènent vers d’autres styles et elle collabore actuellement avec André Manoukian avec qui elle a partagé la scène en janvier 2018 au Trianon de Paris. Audrey Kessedjian prête également sa voix pour des musiques de film.   

Ronan Yvon, guitare

Il commence la guitare à 16 ans en autodidacte, et joue dès 1990 dans plusieurs groupes de chansons, ce qui l’amène très vite à se produire en concert dans des salles parisiennes et à New York. Il découvre ensuite le Jazz et forme les groupes Initial Trio Jazz, Sabaya Quartet et Chauds Watts, avec lesquels il se produit dans de nombreuses salles à Paris et en province. En 1995, il rencontre le guitariste Romane avec lequel il apprend le jazz manouche. Il forme alors le groupe Manoque, avec lequel il enregistre un disque, est lauréat du festival Jazz à Montmartre, et multiplie les concerts (plus de 150 dates). A partir de 1997, il consacre de plus en plus de temps à la composition, et est attiré par de nouveaux styles de musique : musiques traditionnelles irlandaise, bretonne et d’Europe de l’est notamment. Fin 98, il participe à la création du groupe Popinsko.

Entre 1999 et 2000, il réalise, compose et enregistre le disque Omnibus du chanteur Geoffroy. Il enregistre l’album Belle Ville d’Alexis HK, puis l’album Lawaii de Peyo, et enfin l’album de Sophie Forte. Il participe à la création du spectacle musical La Goutte d’eau, en tournée en 2003 et 2004 avec les Jeunesses Musicales de France et est le guitariste des groupes Time To Time et Dusty Feet Ceili Band.

Alessandro Di Stefano, piano

Après des études de Piano et de Composition au conservatoire « G.B. Martini » de Bologne, Alessandro Di Stefano débute sa carrière en tant que pianiste. Lauréat d’une bourse du Conservatoire « G. Verdi » de Milan, il se spécialise dans la musique de chambre et répertoire lyrique. Assez rapidement, il se dirige vers le travail de chef de chant ; il poursuit en parallèle ses études musicales au Conservatoire de Milan et obtient un premier prix en direction de chœur dans la classe de Franco Monego ainsi qu’en direction d’orchestre, en se perfectionnant lors de master class auprès d’Aldo Ceccato et de Piero Bellugi. Tout en poursuivant sa carrière de concertiste et d’accompagnateur, il entre en 2000 à l’Opéra de Nice comme chef de chant, puis comme assistant chef de chœur l’année suivante. Il est notamment chef de chœur au Festival d’Antibes et collabore activement aux créations lyriques présentées lors des Chorégies d’Orange. Il dirige en parallèle l’orchestre de l’Opéra de Nice à de nombreuses occasions, notamment lors des festivals Baroques de Nice. 
En 2004, il entre à l’Opéra national de Paris en tant que Chef des Chœurs Adjoint. Depuis 2004, Alessandro Di Stefano collabore avec les plus grands chefs d’orchestre : Philippe Jordan, Daniel Oren, Jeffrey Tate, Evelino Pido, Renato Palumbo, Jiří Bělohlávek, Semyon Bychkov, Gustav Kuhn, Michail Jurowski, Kent Nagano… 
De 2007 à 2009, il est nommé Chef des Chœurs par intérim et, en 2008, dirige les Choeurs en tournée au Japon pour Tristan et Isolde et Ariane et Barbe-Bleue, sous la direction de Semyon Bychkov et Sylvain Cambreling. Alessandro Di Stefano a à son actif plus de 60 productions à l’Opéra de Paris et il a participé à de nombreuses diffusions radiophoniques pour France Musique et Radio Classique ainsi qu’à plusieurs enregistrements audiovisuels. Il est actuellement Chef des Chœurs Adjoint à l’Opéra national de Paris et en juillet 2015 a été nommé Chevalier des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture, Fleur Pellerin.